bélisle_marie 

{ tout ça ne fait pas un poème }

Il faut imaginer Sisyphe heureux.

Albert Camus

Ne pas écrire de poème. Inventer des protocoles absurdes. Ne pas expliquer pourquoi on invente des protocoles absurdes. Faire comme si la vie était un vaste recueil de protocoles. Absurdes.

Constater que les poèmes sont généralement moins absurdes que les protocoles, qu’il y a quatre fois le mot protocole dans ce protocole (six maintenant) et quatre fois le mot absurde (cinq maintenant) et que tout ça ne fait pas un poème. Recommencer autant de fois que nécessaire pour ne pas écrire de poème.

05

Attraper un rhume. Au besoin, attendre l’hiver (tout en sachant que le froid n’influence pas la prolifération du virus du rhume). S’assoir devant son clavier avec une réserve suffisante de kleenex pour tenir le temps d’écrire cinq ou six alexandrins classiques (sans enjambement avec césure à l’hémistiche). Idéalement, porter des mitaines afin de générer davantage de fautes de frappe qu’à l’accoutumée. Lire les alexandrins à haute voix.

Constater que ni les coquilles ni l’altération de la prononciation, notamment des s devenus z, n’en détruisent la métrique parfaite et que tout ça ne fait pas un poème, n’en déplaise à Roland Barthes. Recommencer l’hiver prochain.