tabula rasa 043

La saison affiche ses couleurs, ses fièvres et ses musiques. L’enfance n’est jamais bien loin et on se prend à rêver de marmelade et d’hibiscus, de sirop et d’amandes, comme jadis Mary petite reine sans royaume. Les mots sont des reflets, l’image, une machine à remonter le temps.

Next Post

Previous Post

© 2017 bélisle marie