tabula rasa 017

D’une minute à l’autre, le jour est autre. Les amis sont partis comme ils étaient venus, on sourit, on s’embrasse, on sait que le temps passe et nous use et nous garde. La pierre a refroidi, le vin a été bu, les traces en demeurent à la surface de la mémoire. L’image prépare au sommeil.

Next Post

Previous Post

© 2017 bélisle marie