tabula rasa 010

L’hiver ne s’est pas encore confondu dans le jour. Le jardin est un jardin. Une porte est une porte est une porte. Les cailloux sont des pierres et les pierres sont des pages où les mots sont couchés comme l’oubli. Le souffle se condense. L’image conjugue le verbe être.

Next Post

Previous Post

© 2017 bélisle marie