tabula rasa 008

Une nuit a passé. D’un train à un autre. Le décor a changé et nulle voyageuse ne s’inscrit dans le cadre et nul café n’habite le cercle de métal. Il y aura des villes et des villes encore avant le lieu-dit des lenteurs attendues. Quelqu’un sera là, il a dit “I’ll be there”. L’image transporte vers on ne sait quoi.

Next Post

Previous Post

© 2017 bélisle marie