tabula rasa 003

L’heure n’est pas venue d’effacer toute trace. Des fragments de musique, de poème et d’agrumes survivent à l’absence, presque muets sauf pour qui saurait y reconnaître l’autrefois, l’illusion, le voyage et voudrait croire qu’hier n’est pas qu’hier. L’image conjure l’évanouissement.

Next Post

Previous Post

© 2017 bélisle marie