fabricatio 011

Il n’y a pas de message. Nulle thèse, nul programme à défendre ou à vendre. L’écriture, ici, n’est pas soumise aux impératifs du sens commun. Elle ne répond qu’aux règles du sens. Elle étale ses lettres et ses phrases comme une musique. J’ai discuté, il y a longtemps, de ces questions d’art engagé, auquel d’aucuns opposaient l’art bourgeois. C’était au temps des luttes et des fracas. Et je pensais comme aujourd’hui, que l’engagement de l’artiste, dans sa vie triviale, disons, ne conduisait pas (ou pas nécessairement) à l’engagement de son art. Il n’y a pas de message : des images seulement, où la lectrice lit ce qu’elle veut y lire.

Next Post

Previous Post

© 2017 bélisle marie